Vincent Loyer 14 octobre 2016

Rencontre avec Vincent Loyer – Vendredi 14 octobre 2016

Vincent Loyer a captivé l’attention du public car sa  conférence fut riche en informations sur les projets de la création du Musée, sur la fondation elle-même, en mettant en exergue le rôle d’initiateur et d’acteur culturel de Jean Huguet.

Le responsable des collections marines du Musée de l’Abbaye Sainte-Croix rappelle les diverses tentatives menées avant Jean Huguet pour lancer le projet d’un musée aux Sables d’Olonne alors que les habitants des Sables manifestaient depuis longtemps leur désir de voir naître un musée dans leur ville.

Le premier projet est celui d’Amédée Odin lancé en 1900 sans concrétisation.

Vient ensuite une seconde initiative du médecin Marcel Baudouin en 1912, président de la section vendéenne du comité des arts appliqués. Faute de crédits municipaux, le projet n’aboutit pas.

En 1924, Fernand Ydier, président de la société Olona, relance l’idée d’un musée-bibliothèque dédié à la marine, à l’histoire et aux Beaux-Arts puis en 1950, le maire Charles Rousseau relance l’idée d’un musée municipal sans succès.

Finalement c’est l’initiative de Jean Huguet qui va aboutir. Plusieurs circonstances favorables sont alors réunies : la personnalité de l’homme de lettres né à La Chaume,  le départ en juillet 1961 du lycée-annexe de La Roche-sur-Yon  installé à l’Abbaye Sainte-Croix, la décentralisation culturelle, l’amitié d’enfance qui lie l’écrivain et Michel Laurent, maire des Sables d’Olonne de 1960 à 1965.

Le premier avant-projet de Jean Huguet envisage la création dans « les bâtiments vénérables » de l’Abbaye d’un « Centre culturel »  sorte d’université populaire avec un centre d’études de la pêche, du poisson et du sel, un musée de géologie, de minéralogie, d’histoire naturelle ainsi qu’une section beaux-arts. L’initiative de Jean Huguet  soutenue par la Direction des Musées de France permet alors de sauver l’un des plus anciens bâtiments patrimoniaux de la ville.

Le second avant-projet moins encyclopédique est présenté en débat par Jean Huguet à la Mairie le 26 janvier 1962 : le musée sera divisé en trois sections : les beaux-arts, les traditions populaires, ainsi que la préhistoire, l’histoire et les sciences de la nature.

Le 27 juillet 1962, Jean Huguet réunit  l’assemblée constitutive du comité du centre culturel. Michel Laurent en prend la présidence et Jean Huguet le secrétariat. Jean Huguet bénéficie d’un soutien inconditionnel de son ami René Leleu, sculpteur grand prix de Rome. C’est le sculpteur qui lui présenta Pierre Chaigneau le 1er conservateur du Musée. Parmi les membres du comité, il y a Léo David, Henry Simon, Jacques Launois,…

En 1962, commencent les études des architectes Maurice Durand et Henri Bertrand. Les travaux de restauration et d’aménagements s’échelonneront jusqu’en 1967.

En 1963, Pierre Chaigneau est nommé conservateur. Une collection est à constituer, à conserver et à faire vivre. Le musée s’enrichit des œuvres de Charles Milcendeau et  de Paul-Emile Pajot. La première exposition de ce musée est proposée la même année. Elle s’intitule  Les Sables et lamer.

L’année 1964 marque la date de la fondation par Robert Gauvreau, Pierre Chaigneau et Jean Huguet de la Société des Amis du Musée. Jean Huguet est nommé secrétaire général et précise les buts de l’association. C’est aussi l’année où un budget municipal est attribué au Musée.

Après la fondation du Musée, Jean Huguet soutient l’orientation de Pierre Chaigneau vers l’art moderne et contemporain afin de lui donner un rayonnement national et international.C’est en 1966, que Jules Lefranc qui habite alors à La Chaume fait son entrée au Musée.

En 1971, le centre culturel est définitivement appelé Musée de l’Abbaye Sainte-Croix.

Jean Huguet est associé à plusieurs expositions : celle du centenaire de Paul-Emile Pajot, d’Eva Lallement, de Florelle.

De 1982 à 1991,  Jean Huguet sera président par intérim des Amis du Musée suite au départ des Sables de Robert Gauvreau.

La conférence émaillée des écrits de Jean Huguet à propos du Musée montre, ce que nous supposions depuis toujours : Jean Huguet n’aura eu de cesse de défendre son musée en invitant les Sablais et les Chaumois à découvrir ses richesses. Il a réussi grâce au Musée à donner une personnalité culturelle à la ville et à la valoriser au-delà des frontières.

 

Note : Le texte intégral de la conférencede Vincent Loyer illustrée de documents photographiques  figurera dans un bulletin Olona de 2017 consacré en grande partie à Jean Huguet.